Objectifs pour la 4ème

Au collège, en section internationale (SI), l’histoire-géographie est enseignée chaque semaine 2 heures en langue française et 2 heures en langue arabe ; il s’agit donc d’une même matière enseignée dans deux langues. Sur le bulletin trimestriel apparait donc une moyenne pour des notes obtenues en H-G français, une moyenne pour celles obtenues en H-G arabe, et la moyenne générale H-G français et H-G arabe

Les cahiers (un pour l’histoire en français et arabe, un pour la géographie / éducation civique en français et en arabe aussi) et le manuel sont les outils de travail de l’élève, ils sont indispensables.

Il est nécessaire d’apprendre régulièrement les leçons et exercices pour fixer les repères, les faits et les notions essentiels dans le temps et dans l’espace qui constituent le matériau de base à partir duquel on exerce sa réflexion sur les documents.

En quatrième, les révolutions sont au centre du programme : les XVIIIe et XIXe siècles sont caractérisés par des ruptures décisives dans l’ordre politique, social et économique et par l’accélération de l’histoire.

Les élèves, poursuivent l’acquisition de repères en approfondissant la maîtrise de leur utilisation. Ils consolident leur pratique de sources historiques diverses : identification, prise en compte du contexte, confrontation entre sources différentes. Ils sont amenés à développer davantage l’exposition de leurs connaissances : les textes produits à l’écrit et les prises de parole doivent mettre en évidence les continuités, les ruptures et les interactions…

En géographie, la classe de quatrième est consacrée à l’étude des relations nouées à l’échelle mondiale et à leurs effets sur les territoires à différentes échelles.

Par des études de cas, il s’agit de mettre la mondialisation en images, en s’appuyant en particulier sur des paysages, et de fournir quelques éléments simples de description, d’analyse et d’explication de ce processus. Une place est faite, dans le programme, aux débats que suscite la mondialisation.

En éducation civique, en s’appuyant sur les acquis de l’école primaire, la classe de quatrième amène les élèves à procéder à un inventaire des libertés fondamentales et à percevoir que l’exercice de celles-ci doit tenir compte de l’intérêt collectif.