Programme Physique 5ème

A – L’eau dans notre environnement. Mélanges et corps purs.

Contenu

Compétences exigibles

Compétences expérimentales exigibles

L’eau dans notre

environnement

Extraire des informations d’un document scientifique.

Retenir que l’eau est un constituant des boissons.

Décrire un test de reconnaissance de l’eau / distinguer des milieux qui contiennent de l’eau de ceux qui n’en contiennent pas.

Réaliser le test de reconnaissance de l’eau.

Mélanges aqueux

mélange homogène et un mélange hétérogène.

une décantation / filtration.

Réaliser une décantation et une filtration.

Récupérer un gaz par déplacement d’eau.

Reconnaître le dioxyde de carbone

Mélanges homogènes et corps purs.

Réaliser une chromatographie.

Utiliser correctement les notions de masse et de volume sans les confondre, utiliser les unités correspondantes.

Mesurer des volumes avec une éprouvette graduée.

Mesurer une masse avec une balance électronique.

Utiliser un thermomètre.

Les changements d’états de l’eau,

Prévoir ou interpréter des expériences en utilisant le fait que le changement d’état d’un corps pur se fait à température constante sous pression constante.

Connaître les températures de changement d’état de l’eau sous pression normale.

Retenir que la température d’ébullition de l’eau dépend de la pression.

Tracer et exploiter le graphique obtenu lors de l’étude du changement d’état d’un corps pur.

L’eau solvant

solution saturée/ soluble/ insoluble/ miscibilité et non-miscibilité de deux liquides.

Connaître des exemples de mélanges liquides où l’eau est un solvant. Dissolution / fusion.

Dissolution d’un solide dans un liquide ou le mélange de deux liquides.Vérifier la conservation de la masse totale au cours de ces expériences.

Utiliser une ampoule à décanter.

ÉLECTRICITÉ

B – Les circuits électriques en courant continu. Étude qualitative.

ContenuTemps approximatif

Compétences exigibles

Compétences expérimentales

Qu’est-ce qu’un

circuit électrique ?

Connaître le vocabulaire :

Retenir que les expériences ne doivent pas être réalisées avec le courant du secteur pour des raisons de sécurité.

Mettre en œuvre du matériel pour allumer une lampe ou entraîner un moteur.

Reconnaître et utiliser les symboles normalisés :

Représenter le schéma normalisé d’un montage présent sur la paillasse.

danger en cas de court-circuit d’un générateur.

Circuit électrique en boucle simple

Symboles normalisés

Réaliser à partir de schémas des circuits en série

conducteurs et des isolants usuels.

électrisation / effets.

sens conventionnel du courant.

Circuit électrique comportant des dérivations.

Identifier les différentes boucles contenant le générateur dans des circuits comportant des dérivations.

Identifier et être capable de réaliser des montages en dérivation.

LA LUMIERE

C- La lumière : sources et propagation rectiligne

Contenu

Temps approximatif

Compétences exigibles

Compétences expérimentales

Source de lumière

et importance de

la diffusion

Entrée de la lumière dans l’œil

sources de lumière.

Prévoir si un écran diffusant peut en éclairer un autre en fonction des facteurs suivants :

  • localisation spatiale des deux écrans,

  • l’écran diffusant est éclairé ou non,

  • retenir que pour voir un objet, il faut que l’œil reçoive de la lumière.

Propagation

rectiligne de la lumière

Formuler que l’on peut visualiser le trajet d’un faisceau de lumière grâce à la diffusion, et en faire un schéma.

Représenter un rayon de lumière par un trait repéré par une flèche indiquant le sens de la propagation.

Visualisation des faisceaux, visées.

(

Faire un schéma représentant un faisceau de lumière.

Interpréter des résultats expérimentaux en utilisant le fait qu’une source lumineuse ponctuelle et un objet opaque déterminent deux zones :

  • une zone éclairée de laquelle l’observateur voit la source

  • une zone d’ombre de laquelle l’observateur ne voit pas la source

ombres propre et portée / cône d’ombre

Retenir que l’ombre portée reste noire même dans le cas d’une source colorée.

Prévoir si une source de lumière est visible ou non en vision directe, dans diverses situations, en fonction des positions relatives des objets opaques, des sources et de l’œil, y compris dans le cône d’ombre.

Tracer des schémas où figurent l’œil de l’observateur et des rayons qui y pénètrent.

système Soleil-Terre-Lune.

les phases de la Lune ainsi / éclipses.

Prévoir le phénomène visible dans une configuration donnée du système simplifié Soleil-Terre-Lune.